L'épreuve du Code

Depuis le 2 mai 2016, 1 000 nouvelles questions constituent la banque de l'épreuve théorique générale (ETG) du permis de conduire. Ce sont 300 de plus que dans la précédente, et toutes sont nouvelles.

Nouvelles questions de l'examen du Code de la route

Pour vous accompagner dans la préparation de cet examen :

L'objectif de la réforme

L’objectif de cette réforme, voulue par le ministre de l’Intérieur, est d’améliorer la formation des conducteurs novices, population particulièrement à risque : en France, les conducteurs novices sont impliqués dans un quart des accidents corporels.

Les règles pour passer le code de la route ne changent pas...

Dans la nouvelle épreuve théorique générale (ETG), l’épreuve ne change pas et le candidat doit toujours répondre correctement à 35 questions sur 40 pour décrocher son Code.

... Mais les questions évoluent

La nouvelle banque de questions de l’ETG rend l’examen plus réaliste pour les candidats qui doivent à la fois :
  • connaître les règles du Code de la route
  • et comprendre pourquoi elles ont été mises en place
Les questions poussent le candidat à aiguiser sa prise de conscience des risques en conduisant.

Une réforme inscrite dans la politique européenne de sécurité routière

La Commission européenne entend réduire de moitié le nombre de tués sur les routes d’ici à 2020. Le renforcement des exigences en matière de formation des conducteurs fait partie des mesures prises pour atteindre cet objectif. Les jeunes conducteurs de 18 à 25 ans sont en effet surreprésentés dans la mortalité routière de tous les pays de l’Union européenne. En France, les conducteurs novices sont présents dans un accident mortel sur cinq.

Des supports revisités : vidéos et vues aériennes

Les nouvelles questions projetées aux candidats pendant l’épreuve du Code ont été réalisées à partir :
  • de clichés de véritables routes, rues ou giratoires 
  • d’images numériques reproduisant des vues aériennes de situations de conduite. 
  • de vidéos (10% des questions de la nouvelle banque) pour que le candidat se retrouve le jour de l’examen dans les conditions de conduite les plus proches de la réalité

Une pédagogie renouvelée : comprendre et pas seulement apprendre

Conduire un véhicule est une tâche complexe 

L'accident de la route n'est pas une fatalité. La nouvelle épreuve s’inspire des recherches les plus récentes pour faire évoluer l’apprentissage de la conduite vers les notions les plus importantes de la vie du jeune conducteur.
Mais conduire est une tâche complexe qui doit mobiliser tout à la fois :
  • stratégies
  • connaissances
  • valeurs sociales
  • prises de conscience 
  • collaborations

Apprendre à analyser les situations pour s'adapter au mieux 

Premier principe du nouvel examen du Code : il ne suffit pas de connaître le Code de la route et d’en appliquer les règles à la lettre, pour être un bon conducteur.
Les nouvelles questions demandent aux candidats d’analyser les situations de conduite pour adapter au mieux leur comportement sur la route.
  • Ainsi ce n’est pas parce qu’une voie est limitée à 90 km/heure que l’on doit atteindre cette vitesse.
La nouvelle banque de questions intègre donc 1 000 nouveaux visuels, répartis en 9 thèmes, comme fixés par la directive européenne 2006/126 du 20 décembre 2006. Ces thèmes comportent différentes sous-familles, notamment celles concernant les gestes de premier secours ou la circulation inter-files des motards (mise en expérimentation par le décret n° 2015-1750 du 23 décembre 2015) :
  • dispositions légales en matière de circulation routière
  • le conducteur
  • la route
  • les autres usagers de la route
  • réglementation générale et divers
  • précautions nécessaires à prendre en quittant le véhicule
  • éléments mécaniques liés à la sécurité de la conduite
  • équipements de sécurité des véhicules
  • règles d’utilisation du véhicule en relation avec le respect de l’environnement
Les questions ne seront pas plus difficiles mais nécessiteront pour les candidats de bien se former. Tout ce qu’ils vont devoir apprendre et comprendre leur sauvera peut-être la vie demain.
 



Nouvelles questions du Code de la route :Conseils aux futurs candidats

L'Ecole de Conduite des Lycées est fermée les 05, 06 et 07 mai 



vous propose un diplôme de secourisme
 Dimanche 22 mai
de 9 h à 19 h (plage horaire maximale)

La formation est ouverte à toutes et tous, élèves, parents, amis ... pas besoin d'être inscrit à l'Ecole de Conduite. Le coût est de 55 euros versé directement à la Protection Civile.

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 (PSC1)
ou comment devenir facilement un maillon de la chaîne des secours

Nous vivons dans un monde où les sources de risques, de dangers et de menaces sont omniprésentes, multiples et variées, qu’il s'agisse d’accidents domestiques ou du travail, de catastrophes naturelles ou technologiques, voire, ces dernières années, d’actes de terrorisme ou de violences urbaines.
L’État entend apporter une réponse adaptée à la multiplication des accidents, catastrophes et sinistres.
De ce fait, le citoyen est placé au cœur du dispositif de la sécurité civile, le rendant le premier acteur de sa propre sécurité et, par voie de conséquence, de celle des autres.
Il est primordial que chaque personne sache appliquer ce vieil adage : « Il vaut mieux prévenir que guérir », afin d’acquérir les réflexes nécessaires pour assurer la sécurité au quotidien.
Dorénavant, chaque élève devient un citoyen de sécurité civile à part entière, en obtenant les compétences décrites dans l’unité d’enseignement « Prévention et secours civiques de niveau 1 », ce qui, en cas d’accident, le positionne comme le premier maillon de la chaîne de secours en France.

Les pré-requis
 Aucune obligation restrictive à la formation PSC 1,
si ce n’est une obligation de présence tout au long de formation et un minimum de pratique...
Pour les mineurs, une autorisation parentale est nécessaire.
Ce n’est pas un exposé scolaire, ni un cours de fac de médecine mais une formation basée essentiellement sur des mises en situation sous forme de cas concrets.
La bonne humeur est chez nous le maître mot de nos formations aux premiers secours

Contactez la responsable de formation au 06 27 70 05 20  ou par courriel à formation@adpc37.org
Vincent en sera le formateur. A bientôt !!!
_________________________________________________________________________________

LES DERNIERES INFORMATIONS DE LA SÉCURITÉ ROUTIERE  Cliquez ici

________________________________________

Pour réussir sereinement et vite, ta formation, utilise ton GPS :

Outil créé par l'équipe d'enseignants pour répondre aux besoins et attentes des élèves.

________________________________________________________________________________

Réforme du code de la route en cours  Voir onglet actualités sécurité routière


SOUVENIR  du voyage école
Photo du voyage école https://www.facebook.com/ecl37/photos_stream?ref=page_internal 


La presse parle de votre école de conduite : 




Cette année votre école arrive sur Facebook.

                                    https://www.facebook.com/ecl37/













Le samedi 14 novembre à partir de 19 h 30

Le bar " LA PROVIDENCE" et l'Ecole de Conduite des Lycées

Vous invitent à une soirée Repas et animation autour du code de la route.



-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-






Le décret n° 2015-743 du 24/06/2015 relatif à la lutte contre l’insécurité routière vient de paraître au JO et entre en vigueur à partir du 28 juin 2015..
Outre l’interdiction de l’utilisation pour les conducteurs de porter à l’oreille tout dispositif susceptible d’émettre du son. L’interdiction du port à l’oreille de tout dispositif susceptible d’émettre du son ne s’applique pas dans le cadre de l’enseignement de la conduite des cyclomoteurs, tricycles et quadricycles à moteur ou de l’examen du permis de conduire  de ces véhicules.


Le décret abaisse le taux maximal autorisé d’alcoolémie de 0,5 g/l de sang à 0,2 pour les conducteurs novices.

Cette mesure s’applique à l’ensemble des actuels conducteurs disposant de permis probatoire ou en apprentissage anticipé, encadré ou supervisé de la conduite. Ce taux a été fixé à 0,2 g/l et non à 0 pour des raisons physiologiques. En tout état de cause, il est préférable de s’abstenir de boire avant de conduire.



Assurance
E-constat : déclarez votre accident de voiture avec le constat électronique - 27.11.2014
À compter du 1er décembre 2014, les assurés peuvent utiliser le constat électronique (e-constat) pour déclarer tout accident matériel de véhicule sur le modèle du constat amiable papier. Pour tout savoir cliquez ici

Mon avis : Attention aux photos qui seront une preuve !!! Si vos pneus ne sont pas bien gonflés l'assureur peut vous mettre en cause pour véhicule non ou mal entretenu. Les pneus n'ont pas fait leur rôle de maintien sur la route et vous n'avez pas pu freiner ou virer à temps ....
____________________________________________________________________________

Documents émanant de http://unidec.org/ syndicat d'enseignants de la conduite et de la sécurité routière, contrôlés par ECL 37 avec l'aide de Légifrance UNIDEC que je remercie vivement.

1) Concernant l’Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC) :
a) Age minimum

 Abaissement de l’âge minimal pour commencer la conduite accompagnée qui passe de 16 ans à 15 ans. Il est donc désormais possible de bénéficier de la conduite accompagnée dès 15 ans.
b) Enregistrement de la demande du permis de conduire
La copie de l’attestation de recensement ou du certificat individuel de participation à la journée défense et citoyenneté (JDC) ou l’attestation individuelle d’exemption n’est exigée que pour les candidats âgés de 16 à 18 ans non révolus (arrêté du 20/04/2012).
Donc, pour les jeunes âgés de moins de 16 ans, l’enregistrement du dossier 02 se fera sans l’attestation de recensement.
c) Passage du permis 


 Les candidats en conduite accompagnée peuvent désormais passer leur permis dès 17 ans 1/2 contre 18 ans auparavant. Toutefois, en cas de réussite à l’examen, les candidats de moins de 18 ans devront encore attendre leur majorité pour pouvoir conduire.
La durée de validité de 4 mois du CEPC commence à compter du jour des  18 ans du candidat.
Le passage à l’épreuve pratique à 17 ans 1/2 concerne tous les candidats AAC enregistrés avant ou après le 1er novembre 2014.

d) Rappel : L’âge minimal requis pour se présenter à l’ETG est fixé à :

- 16 ans pour les candidats au permis de conduire des catégories A1 et B1.
- 17 ans pour les candidats au permis de conduire de la catégorie B ou les candidats au permis de conduire de la catégorie A2.
- 15 ans pour les candidats au permis de conduire de la catégorie B suivant une formation selon la formule AAC.

L’âge minimal requis pour se présenter à l’épreuve pratique est identique à l’âge minimal exigé pour l’obtention du permis de conduire fixé par l’art. R. 221-5 du code de la route à l’exception des candidats à la catégorie B en situation d’AAC pour lesquels l’âge minimal requis est fixé à 17 ans 1/2.
2) Concernant la durée de validité de l’ETG :
Elle n’est plus de 3 ans mais de 5 ans. Le nombre d’examens pratique dont peut disposer le candidat ne change pas et reste à 5 épreuves par catégorie pour une épreuve ETG.
Cette disposition s’applique à tous les ETG obtenus avant ou après le 1er novembre 2014.

Conditions d’établissement de délivrance et de validité du permis de conduire.

La D.S.C.R. vient d’apporter des précisions sur les conditions d’application de l’article 3-2° de l’arrêté fixant les conditions d’établissement, de délivrance et de validité du permis de conduire.


 Cet article fixe désormais la durée de validité de l’ETG à CINQ ans au lieu de TROIS , quelles que soient la catégorie sollicitée et la filière d’apprentissage.

 Toutefois cette disposition ne peut s’appliquer qu’aux épreuves théoriques générales (ETG) en cours de validité à la date de publication de ce texte, c’est à dire les épreuves passées et réussies à compter du 1er novembre 2011.

 En conséquence, cette disposition ne saurait profiter aux candidats dont la validité de l’ETG est arrivée à terme avant le 1er novembre 2014.

Dans quelques cas, des candidats ont pu se voir accorder le bénéfice de cette mesure lorsqu’ils se sont présentés à une nouvelle épreuve théorique, après le 1er novembre, alors que la durée de validité de leur ETG était dépassé.

 Pour ce cas de figure, vous voudrez bien prendre contact avec le délégué au permis de conduire de votre département afin qu’il contacte les intéressés en vue de leur proposer le plus rapidement possible une place ETG selon leur disponibilité.